Le projet

Un nouveau festival en attendant le retour des pianos en libre service

Imaginez un piano à queue en marge de la ville, au milieu d’une clairière, dans un champs, au bord d’un étang, dans une usine abandonnée… Une petite foule est guidée à pied jusqu’à son emplacement pour y vivre un concert non-amplifié hors du commun, un moment de partage privilégié et une expérience entre des artistes, des publics et des lieux.

“Le piano égaré” est une manière de repousser les frontières, autant de la ville que psychiques, et une nouvelle expérience de la musique, que cela soit au clair de lune ou en pleine journée. Embarquer une couverture, enfourcher son vélo ou prendre le bus, sortir de la ville et des sentiers battus, et vivre ensemble un moment magique.

Ce festival permet de créer un nouveau format de concert inédit, de provoquer une rupture dans le quotidien et les habitudes. Des moments de partages et d’émotion.

En juin et juillet 2021, des concerts seront donnés dans tout le canton de Genève, en partenariat avec les communes. De nombreux styles de musique seront prévus, avec une programmation 100% locale.